Un camion pourvu d’un pilote automatique passe les certifications pour rouler aux États-Unis

La première autorisation pour un camion capable de conduire seul a été délivrée le 5 mai 2015 au fabricant Daimler Trucks. Son Freightliner a été autorisé à circuler sur les routes américaines.
Le Freightliner, un camion high-tech de Daimler Truks pourvu d'un véritable pilote automatique a reçu une autorisation administrative de circuler sur les routes américaines en mai 2015 ©Daimler Trucks

Une autorisation qui ne permet toutefois pas au camion de circuler sans chauffeur. En effet, bien que très automatisé, ce poids lourd high-tech n’est pas un drone roulant. Sa mission est de soulager les chauffeurs routiers dont une bonne partie du quotidien consiste à scruter une route en ligne droite, tout en maintenant une allure compatible avec les distance de sécurité. Grâce à une batterie de capteurs intégrée dans sa calandre, son pare-choc et sa cabine, la machine est capable de se mettre en mode « pilote automatique » lors des trajets sur autoroute. Pour ce faire, trois dispositifs l’aident à percevoir son environnement. Un système radar scanne l’environnement à courte (0 à 70m), et moyenne (70 à 100m) portée, tandis qu’une caméra stéréo placée au niveau du rétroviseur scrute la route au delà de 100m. Ces caméras servent aussi à percevoir la position des lignes de la route et à contrôler le mouvement du volant afin de bien rester entre les lignes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *