Togo/ Qui en veut à Antoine Folly ?

 

22890054301     Le Football togolais est pris en otage par un groupe d’individus véreux et sans scrupules, qui par le souci de mettre indéfiniment le bâton dans les roues de ceux qui sont appelés à sauver cette discipline de leurs griffes, sèvrent le public sportif togolais du spectacle. Les actes répréhensibles dont ils se sont faits maîtres dans l’art, nuisent non seulement aux amoureux du ballon rond, mais aussi et surtout mettent en déroute les jeunes talents, qui en réalité sont prêts à mettre leur expertise au service du foot togolais.

Pour ramener de l’ordre dans la bergerie, la FIFA a fait mettre en place un Comité de Normalisation dirigé par l’ancien Ministre des Sports, Antoine Folly. A peine mis en scelle, ce comité dont la mission principale est de gérer le football togolais en lieu et place de la Fédération Togolaise, et ceci jusqu’à la convocation du prochain congrès électif, fait les frais des mêmes esprits malsains, qui mettent tout leur arsenal en branle pour dérouter le comité. Ils tirent à boulets rouges sur les membres du comité, qui malgré les vagues, tiennent bon, et ceci grâce au courage et à l’abnégation de son Président. Ce dernier, investi d’une mission à lui confiée par la FIFA, met les petits plats dans les grands pour atteindre ses objectifs. Ses détracteurs, qui trouvent qu’il n’a pas sa place à la tête du comité, oublient qu’Antoine Folly n’est pas novice en matière de football, encore moins du sport en général. Sportif de haut niveau, il a eu à gérer dans ce pays le portefeuille des Sports. Son passé glorieux de sportif, lui sert aujourd’hui de béquilles sur lesquelles il s’appuie pour mener à bien sa mission. Notons au passage que son amour pour le sport, s’est matérialisé par la présence de l’un des fils dans le professionnalisme Européen.

Malgré les interventions des uns et des autres, les détracteurs ne désarment point. La dernière trouvaille en date est le refus du Club Semassi, champion en titre de la première division, de prendre part au championnat prévu pour commencer le mois prochain, sous le prétexte fallacieux que le Comité de Normalisation n’a pas les prérogatives pour organiser le championnat. En le faisant, il outrepasse selon eux ses prérogatives, qui à leur avis se limitent à la résolution des problèmes qui minent le secteur. L’absence de championnat n’est-il pas un problème pour le foot togolais ? est-on tenté de leur demander.

guy lorenzo    Pour prouver qu’il n’est pas indifférent à la tempête qui souffle sur le football togolais, le Chef de l’Etat a confié le portefeuille des Sports à un autre grand sportif qui a fait ses preuves au-delà de nos frontières. Il s’agit de Guy Madjé Lorenzo, à qui revient la lourde et exaltante mission de redorer le blason de cette discipline, dont l’ambiance morose et délétère ne laisse personne indifférente.

Nous osons croire que le tandem Folly-Lorenzo sera à la hauteur de la mission qui leur est confiée pour que très vite le ballon recommence par rouler sur nos stades et ceci au grand bonheur des fans.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *