Togo/ La DOSI au chevet de l’économie populaire

Ingrid Awade, Directrice Générale de la DOSI

Ingrid Awade, Directrice Générale de la DOSI

La Direction à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI), n’est pas restée indifférente aux multiples problèmes qui minent l’économie populaire au Togo. Pour permettre à ce secteur vital de l’économie nationale de sortir de l’ornière, sa Directrice Ingrid Awade sillonne monts et vallées pour apporter son soutien aux artisans et petits commerçants en vue de les aider à se faire octroyer des crédits.
Les tenants du secteur informel épousent à plus d’un titre les démarches entreprises par la Directrice, mais restent dubitatifs en ce qui concerne la fiscalité. Sur ce point, Ingrid Awade se fait rassurante : « Le volet fiscal est une chose, mais la vocation de la DOSI est d’abord d’offrir aux travailleurs du secteur informel des avantages leur permettant d’exercer leur métier dans de meilleures conditions et dans la sécurité”. C’est ce message qu’elle a apporté aux petits commerçants et artisans dans les marchés de Lomé durant deux semaines, avant de mettre le cap sur l’intérieur du pays, où elle sera incessamment dans les régions de la Kara et des Savanes.
Rappelons que malgré les efforts entrepris pour permettre à ce secteur de redorer son blason, les activités correspondantes demeurent insuffisamment mesurées voire non enregistrées dans les comptes nationaux. Ce secteur emploie entre 50 % et 80 % de la main-d’œuvre disponible et représente aujourd’hui entre 40 % et 75 % du PIB.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *