Sénégal: mobilisation autour d’Amadou Sall, l’avocat de Karim Wade

© Les avocats de Karim Wade

Les avocats sénégalais se mobilisent pour la défense de Maître Amadou Sall. L’ancien ministre de la Justice et avocat de Karim Wade avait fait, quelques jours avant l’énoncé du verdict, des déclarations mettant en cause le président Macky Sall.

Il est incarcéré depuis plus d’un mois et inculpé d’offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat. Ce lundi, il a été entendu pour la première fois sur le fond par la chambre d’accusation de la cour d’appel de Dakar.

Devant la chambre d’accusation, c’est le défilé des robes noires pour la défense d’un confrère. « Il y a soixante avocats mobilisés pour l’instant au Sénégal, explique Maître Ciré Clédor Ly, membre du collectif. Il y a deux cents avocats africains qui déjà se sont signalés.

Il y aura probablement des avocats européens qui pourraient venir. Nous n’avons jamais dit qu’un citoyen qui enfreint la loi ne devrait pas en répondre. Mais nous estimons que les propos tenus ne devraient et ne pourraient rentrer dans aucune qualification pénale. »

Lors d’un rassemblement politique, Maître Amadou Sall avait notamment affirmé que si Karim Wade était condamné, Macky Sall ne passerait pas une nuit de plus au palais. Il avait aussi traité le chef de l’Etat de peureux, d’incompétent, d’incapable et d’impuissant.

Des propos sur lesquels ne revient pas l’ancien ministre, comme le confirme Maître Oumy Sow Loum, coordinatrice du collectif : « Maître Sall a assumé ses propos. Bien entendu, il a reprécisé sa pensée, mais il a effectivement assumé ses propos. »

Pour Maître Moustapha Dieng, c’est au nom des principes que les avocats se mobilisent : « Avocat un jour, avocat toujours. Nous serons là en tout cas pour le défendre.

Il était dans un cadre politique, il défendait ses idées. Dans un espace de liberté et de démocratie, il n’y a pas de provocation qui tienne. Et c’est un avocat, c’est un homme libre. »

Une demande de mise en liberté provisoire va être introduite dans les jours qui viennent.

source rfi

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *