Sénégal/ Fadel Baro et les siens expulsés vers leur pays

Fadel Baro, Corrdonnateur de Y en a marre

Fadel Baro, Corrdonnateur de Y en a marre

Interpellés il y a quelques jours à Kinshasa par la Police, alors qu’ils organisaient sur invitation de certains activistes des droits de l’Homme congolais, une conférence sur la bonne gouvernance, les responsables de Y en a marre : Fadel Baro, Aliou Sane et Malal Talla alias Fou malade, déclarés persona non grata en RD Congo, ont été libérés hier et renvoyés vers le Sénégal.
Un petit comité d’accueil, composé des membres de leur famille, à la tête duquel se trouvaient les rappeurs Simon et Thiat, les attendait à l’aéroport. A leur sortie d’avion, Aliou Sane s’est confié à la presse. « On était à des milliers de kilomètres de Dakar, mais on a senti que le peuple était là. On a senti le Sénégal avec nous. Nous remercions le peuple sénégalais. Un peuple à la tête duquel le président Macky Sall a pris toutes les dispositions pour entrer en contact avec l’Etat congolais pour aboutir à cette issue aujourd’hui ».
Il n’a pas manqué de remercier “toutes les associations et toutes les dynamiques qui ce sont créées pour soutenir Y’en a marre, pour crier très fort afin que cette injustice soit levée ».
Même si les expatriés ont été libérés et renvoyés chez eux, certains activistes congolais, interpellés au même titre que les responsables de Y en marre sont toujours en détention à Kinshasa. Aliou Sane reste solidaire avec eux, “ Mais comme vous le voyez aujourd’hui, il y a de l’amertume parce qu’il y a des frères qui sont restés là-bas, au Congo, et qui sont en prison. Ce n’est pas la joie aujourd’hui ».
Il faut noter que le premier responsable du Balai citoyen, qui lui est Burkinabe a été aussi libéré et expulsé vers Ouagadougou.
Il faut rappeler que sous la pression diplomatique, pression exercée par le Chef de l’Etat Sénégalais, Macki Sall, que ses compatriotes ont recouvré la liberté. Les autorités congolaises les avaient taxés d’agresseur qui devraient répondre devant la justice.
Fadel Baro avait entre temps effectué une visite à Lomé qui n’avait pas porté ses fruits. Il avait à l’époque qualifié l’opposition togolaise de responsables politiques mal organisés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *