Les vérités d’Abass KABOUA sur Jean Pierre FABRE le mauvais perdant des élections présidentielles

Dans un groupe, il faut parfois avoir un peu de tout.

 Sur la scène politique togolaise, on trouve de ce tout, il y a des grands parleurs, il y a des menteurs,   il y a des têtus, il y a des escrocs, il y a des honnêtes, il y a des corrompus etc.  Abass KABOUA lui fait partie des grands parleurs. Et c’est parfois une bonne chose de beaucoup parler car à force de parler on finit par dévoiler certaines réalités.

FABRE ABASS KABOUA EUROPE

Et justement sur ces réalités Abass KABOUA au cours de ce début de semaine nous a  confirmé certaines choses qu’on savait déjà sur le président auto proclamé de la plage qui s’apprête à conquête d’un nouveau record de marche dans notre capitale.

Selon Abass KABOUA, la gueule mitrailleuse qui torpille tout sur son passage :

–   Fabre n’est pas rassembleur : c’est une évidence, il a fait fuir des personnes qui pouvaient de par leur expérience déranger Faure.

–  Fabre estime que la Cour Constitutionnelle est inféodée au pouvoir. Mais c’est bien auprès de cette cours qu’il a depuis 2007 déposé ses dossiers de candidatures pour les différentes élections. C’est au près de cette même cours qu’il a renoncé à sa première nationalité (française)

–   Fabre se fait proclamer vainqueur des élections en décidant unilatéralement de passer une croix sur une bonne partie des voie des togolais environ 40 % des suffrages.

–   Avant d’aller aux élections, l’ANC a récolté des millions auprès des togolais pour soit disant sécuriser les résultats des élections. En plus de cela le gouvernement a versé de l’argent à tout les candidats pour payer leurs délégués dans les bureaux de vote. Où est passé cet argent ? où sont les PV ? Depuis deux semaines le candidat de CAP 2015 promet et promet. Mais attention à la falsification.

FABRE est dos au mur et est obligé de continuer par mentir à ses militants à qui il a promis la victoire contre vent et marrées. Les urnes ont parlé et depuis lors il n’en revient pas. Il a pensé qu’il suffisait d’avoir 60 % des voix à Lomé pour se faire élire président.  Les chiffres sortis par ses propres représentants à la CENI lui donnent qu’une courte avance sur Faure alors qu’ils n’ont pas pris en compte que 26 CELI sur 16 localités.

Sur le plan diplomatique, il est complètement grillé car tout le monde s’est finalement rendu compte que cet individu ne méritait aucun égard car malgré qu’il soit devant la réalité, il continue par faire de la diversion refusant d’avouer publiquement son échec. En se lançant dans la rue le samedi 09 prochain, Jean Pierre FABRE enterre définitivement sa carrière politique car personne ne voudra encore d’un homme incapable une fois de se faire humble et de dire la vérité.

Abass KABOUA qui a fait plusieurs années aux côtés d’un tel individu a finalement compris que l’homme avait un égo extra dimensionné et qu’avec lui il n’y avait rien à espérer.

Comme on fait son lit on se couche. Fabre n’a eu que ce qu’il a semé. Abass KABOUA était utilisé par ce même FABRE pour massacrer d’autres leaders de l’opposition. Aujourd’hui c’est FABRE qui est la cible. Allez Abass tirez à volonté …

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *