LES PLANTEURS PRIVÉS S’APPROPRIENT LES AVANTAGES DE LA REED+ À KPALIMÉ

20160215_095745Il existe au Togo une ambition politique forte d’accroître le couvert forestier  à travers le pays qui est exprimé dans la politique nationale et les documents de stratégie (30% du territoire couvert de forêt à l’horizon 2035). L’atteinte de cet objectif et partant du projet de soutien à la préparation à la REDD+(réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts ), exige, entre autres, la mobilisation et la collaboration avec les planteurs privés au vu du régime foncier actuel au Togo (la terre appartient aux individus/ privés et non à l’Etat).

C’est dans ce cadre q’une rencontre  d’échanges et de partage d’expériences avec l’association pour Afrique Verte Togo (AVT), est organisée ce matin à Kpalimé.

Dans son discours d’ouverture, Le tout nouveau préfet de kloto, Mr Assan Bertin à laissé entendre que la forte tendance à la déforestation des forêts du Togo justifie l’importance de la formulation d’une stratégie préliminaire de la REED+ comme moyen d’atténuation et aussi d’adaptation au changement climatique mais surtout comme approche globale de développement en milieu rural.
 
Pour le coordonnateur national du P-REED+,Mr Assi Hèmou, il s’agit de façon spécifique pour ce séminaire de :
Partager et échanger avec les membres de l’association AVT sur le processus REDD+ et ses avantages ;
Echanger avec les membres de l’association AVT sur leurs activités, leurs expériences, tirer des enseignements et les bonnes pratiques à valoriser dans le cadre du processus REDD+ ;
Echanger avec les membres de l’association AVT sur les stratégies et identifier les pistes de collaboration entre l’unité de coordination nationale du projet P-REDD+ et l’association pour une Afrique Verte Togo dans le cadre du processus REDD+. « Le processus REDD+ vas aider le Togo à mieux planifier son développement  » a-t-il ajouté.

Pour sa part, le chargé de Projet REED+ à la Banque Mondiale,Dr HOUNKPE Koffi indiqué que la faible couverture forestière du Togo et la réduction progressive de cette superficie forestière sont des éléments qui ont fortement orienté le choix du pays a développé et mettre en œuvre le mécanisme REED+.
« Ce séminaire qui s’inscrit dans le cadre de la 2ème mission d’appui de la Banque Mondiale au projet de soutien à la préparation à la REDD+, a pour objectif global d’échanger avec les membres de l’ association  AVT(Association de  propriétaires privés de forêts),
sur le processus REDD+ et leur expérience et acquis pouvant servir dans la mise en œuvre du projet »,a-t-il souligné.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *