LE TOGO CÉLÈBRE EN DIFFÉRÉ LA JOURNÉE MONDIALE DES ZONES HUMIDES

2016-02-12 15.34.30Le personnel du ministère de l’environnement et des ressources forestières ( MERF ) a célébré vendredi la  journée mondiale des zones humides Édition 2016 à Tsévié,en présence des autorités politiques,administratives,traditionnelles et des partenaires techniques et financiers.

Le préfet du Zio Adossi Séna , dans son discours d’ouverture a saluer la politique sociale du président Faure qui selon lui a permis que les zones humides deviennent une source de revenue pour les populations.

《Les zones humides constituent une mosaïque de milieux très variés (lagunes, marais, tourbières, prairies humides, mangroves, etc.). Elles regorgent une richesse physique, biologique et hydrologique exceptionnelle qui lui confère de grandes valeurs économique, culturelle, scientifique et récréative.

Les zones humides jouent un rôle très important dans la lutte contre les changements climatiques grâce à leurs capacités de séquestration des gaz à effet de serre dues à la présence d’espèces végétales et de sédiments.
En dépit de ces rôles fondamentaux, les zones humides sont soumises à de très fortes pressions (aménagement agricole, exploitation forestière, surexploitation des ressources halieutiques, l’industrialisation, le développement urbain, etc.) qui conduisent à leur dégradation, déséquilibre écologique et à la perte de leur biodiversité. En vue de sauvegarder ces écosystèmes remarquables aux fonctions irremplaçables, la communauté internationale y a consacré une convention adoptée, le 02 février 1971 à Ramsar en Iran marquant ainsi le début d’une prise de conscience internationale de la protection de la biodiversité.Il s’agit de la convention sur les zones humides d’importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau, communément appelé la convention Ramsar.
En adhérant à cette convention, le 04 novembre 1995, le Togo voudrait exprimer son engagement à contribuer à la conservation et la gestion rationnelle des zones humides. A cet effet, il a inscrit, conformément à l’article 2 de la convention, quatre sites Ramsar : la réserve de faune de Togodo, le parc national de la Kéran, le bassin versant de l’Oti-Mandouri et les zones humides du littoral. Aussi, a-t-il pris en compte les zones humides dans ces politiques, stratégies, programmes et réglementations de gestion forestière. Citons entre autres, la politique nationale de l’environnement, la politique forestière, le plan d’action forestier national (PAFN), la stratégie et plan d’action national de conservation de la biodiversité (SPANB), la stratégie nationale pour la conservation, la restauration et la gestion durable des mangroves au Togo, la loi- cadre sur l’environnement, le code forestier et le code de l’eau.  
Du fait de leur importance et des menaces anthropiques et naturelles (changements globaux) qui pèsent sur ces milieux humides, il est opportun de développer et de mettre en œuvre des stratégies de communication en vue de les faire mieux connaître aux différents acteurs impliqués dans leur gestion et au grand public. C’est dans cette optique que depuis 1997, le monde entier célèbre chaque 02 février, sur la base d’un thème choisi par le secrétariat de la convention, la journée mondiale des zones humides (JMZH). L’objectif est non seulement de commémorer la signature de ce traité intergouvernemental mais également de mener des actions de sensibilisation sur la richesse et la diversité des zones humides en vue de susciter leur utilisation rationnelle.

L’édition 2016 sera célébrée sous le thème « les zones humides pour notre avenir : modes de vie durables ». Par ce thème le secrétariat de la convention voudrait exprimer le rôle vital des zones humides pour l’avenir de l’humanité et en particulier leur pertinence pour la réalisation des nouveaux objectifs de développement durable (ODD), notamment les objectifs 6 (garantir l’accès de tous à l’eau, l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau) et 15 (préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable),》à indiqué Mr SAMA Bondjow SG du MERF, représentant son ministre André Johnson,dans son discours de lancement.

Dans une éloquente présentation sur le thème « à la découverte du site Ramsar de Togodo  » la directrice de l’environnement et des ressources forestières région maritime, Mme Atutonou Ama a félicité le gouvernement pour la création du Projet Réserve de biosphère transfrontalière du delta du mono dont l’objectif est de protéger et d’utiliser durablement la biodiversité et les services écosystemiques dans cette localité.

La journée mondiale des zones humides, édition 2016 sera marquée au Togo par plusieurs activités, à savoir les conférences-débats, la sensibilisation de masse, l’exposition de différents produits des zones humides, etc.  Ces activités se réaliseront de concert avec la direction des ressources forestières (DRF), point focal national de la convention sur les zones humides.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *