Foire Made In Togo

Foire Made In Togo (2è édition): Début mardi des conférences publiques.

La deuxième édition de la Foire Made In Togo qui se déroule actuellement sur le site du CETEF à Lomé, a connu mardi le démarrage des conférences. Subdivisées en deux thématiques, la premier tournait autour de la négociation du marché par l’entrepreneur.

Il s’agissait de permettre aux jeunes entrepreneurs de parvenir à résoudre les soucis relatifs à la recherche de financement, de marchés et de clients pour le développement de leurs activités. Organisée par le Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB) en collaboration avec le Fonds d’Appui aux Initiatives Économique des Jeunes (FAIEJ), le conférencier Layi Salami a outillé le public sur les techniques de conquêtes des différents types de marchés notamment ceux des biens et services, du travail et des capitaux.

Deux autres conférences ont meublé l’après-midi: «les objets connectés au Cloud » présentée par Timothé Botossi et «le numérique et ses multiples possibilités d’emploi» présentée par Ambroise Aladji Weka.

Sur les objets connectés (à internet), Timothé Botossi a démonté qu’ils ont un réel potentiel pour résoudre les différents problèmes que rencontre l’Afrique dans divers domaines dont l’agriculture, l’énergie et autres.

Pour lui: «Le Cloud computing est une technologie qui permet d’exploiter des ressources distantes grâce au réseau internet. Les objets connectés et le Cloud computing permettent de résoudre des problèmes sans mobilisation de grandes ressources financières».

De son côté, Ambroise Aladji Weka, webmaster a expliqué qu’avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il y a de nouveaux métiers qui ont été créés et d’autres, transformés. Il a fait remarquer par la suite que le numérique présente de multiples possibilités d’emploi tels que le webmaster, le data analyste, le e-commerce entre autres. «Aujourd’hui nous avons la possibilité de faire le commerce même avec l’application whatsapp », a-t-il fait savoir.

Mercredi, suite des conférences avec les activités et résultats du projet TCP/TOG/3503/ de la FAO dans le cadre de la journée dédiée à la femme transformatrice sur le même site.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *