ÉLECTION A LA FTF – PROGRAMME de la Liste  » LA SOLUTION » Conduite par Monsieur DOBOU KWADZO SEDEM GERSON

Les Principes de la liste « LA SOLUTION »
Pour relever le défi de rendre au sport roi sa noblesse et restaurer son image ternie par des problèmes relationnels, la liste «LA SOLUTION » s’est assignée des principes à savoir : Collégialité, Pragmatisme et Excellence.
1. Collégialité
• Solidarité dans l’action ;
• Fédération des énergies.
2. Pragmatisme
• Actions pratiques ;
• Persévérance dans l’action.
3. Excellence
• Efficacité dans l’action ;
• Promotion du culte de l’excellence et du Fair Play.
L’alternative crédible pour une résolution pérenne des problèmes au sein de la FTF.
Concept global
Les élections du 13 février 2016 à la FTF, constituent à ne point en douter, un tournant décisif dans l’histoire du football togolais.
En effet, depuis de nombreuses années, de multiples crises caractérisent la gestion du football togolais. Il est apparu que ces diverses crises trouvent leur fondement essentiellement dans les hommes qui animent ce football et accessoirement dans les textes
qui régissent ce sport tant aimé dans la nation togolaise.
Un premier pas a été franchi en ce qui concerne le volet des textes, lorsque ces derniers ont été adoptés le 20 janvier 2016 dans une ambiance apaisée.
Le volet qui concerne les hommes, de loin le plus difficile à gérer, nécessite que l’on mette à la tête du football togolais une équipe compétente et expérimentée conduite par un homme du milieu du football.
Ce sont ces critères qui ont conduit à mettre en place, une équipe d’hommes d’expériences dans le groupe dénommé « LA SOLUTION » dirigé par Monsieur DOBOU Kwadzo Sedem Gerson, un homme de terrain, maitrisant parfaitement les arcanes du football.
La liste « LA SOLUTION » s’engage à instaurer la paix et la cohésion au sein de la famille du football et entend ainsi rétablir l’enthousiasme et la fierté nationale pour un meilleur visage de ce football.
Elle entend relever les principaux défis suivants :
Organiser les états généraux du football togolais ;
Restaurer la discipline au sein de la Fédération et moraliser les milieux du football pour mieux combattre la corruption et l’obscurantisme ;
Assurer une nouvelle organisation du football au Togo ;
Renforcer les capacités du potentiel humain et technique ;
Renforcer les infrastructures et les équipements ;
Planifier l’organisation des compétitions et matches internationaux et clarifier le cadre des récompenses et des sanctions ;
Prévenir et combattre la violence sous toutes ses formes ;
Doter la FTF d’outils de gestion des ressources financières suivant des règles de transparence et de bonne gouvernance.
Définir avec les pouvoirs publics une politique plus engagée et plus valorisante du football au Togo.
Nos chantiers
I. Organiser les états généraux du football togolais.
L’organisation des assises nationales du football togolais en vue d’apaiser les cœurs et taire les rancœurs qui minent le football togolais depuis quelques années. Au cours de ces assises, les nouveaux textes élaborés seront examinés pour que les divers acteurs appelés à les utiliser puissent s’en approprier.
La prise en compte de la dimension culturelle et spirituelle du pays à travers des actions spécifiques pour honorer nos morts et blessés dans les divers endroits où le sang des togolais a pu être versé.
II. Restaurer la discipline au sein de la Fédération et moraliser les milieux du football pour mieux combattre la corruption et l’obscurantisme
Le football étant l’école de la discipline par excellence, il est important de rétablir la discipline à travers :
Le respect des Statuts et des autres textes régissant l’organisation et la pratique du football au Togo
La formation des acteurs du football (officiels de la FTF, dirigeants et joueurs) en vue du respect du code d’éthique.
Eveiller en chaque acteur le sens de la dignité, du patriotisme et de la fierté nationale ;
Récompenser l’effort et instaurer la culture de l’excellence et de l’équité ;
Donner les moyens suffisants aux acteurs les plus vulnérables notamment les entraîneurs accusés à tort ou à raison de corrompus par les joueurs et les managers et surtout les arbitres, qui traînent après eux une réputation mal vécue ;
Mettre en valeur les entraîneurs locaux et les arbitres à partir d’objectifs spécifiques.
Organiser des campagnes de détection et de formation des arbitres sur la base des critères valorisants la corporation.
III. Assurer une nouvelle organisation du football au Togo
Les nouveaux textes prévoient en leur article 11 que les membres de la FTF sont les suivants :
a) les clubs de première Division ;
b) les clubs de deuxième Division ;
c) les ligues régionales ;
d) La Ligue Nationale du Football Féminin (LNFF) ;
e) l’Association nationale des arbitres ;
f) l’Association nationale des entraineurs et Educateurs de football ;
g) l’Association nationale des joueurs ;
h) l’Association national du personnel de la médecine du sport.
« LA SOLUTION » entend tirer profit de cette nomenclature pour assoir une politique adaptée à chaque corps. Par ailleurs, la récente loi sur la décentralisation découpant le pays en six grandes régions administratives donne l’occasion d’asseoir une organisation qui permettrait aux ligues, non seulement d’assurer un travail de détection et de formation, mais aussi de pouvoir organiser des compétitions de qualité au niveau des régions.
Ces diverses actions seront traduites dans :
La mise en place permanente des sélections préfectorales, régionales à travers des compétitions pour permettre la constitution d’un vivier pour des équipes nationales au niveau des minimes, des cadets et des juniors ;
La mise en œuvre d’un plan de renforcement de la compétitivité des clubs toutes catégories confondues ;
L’organisation de championnats corporatifs ;
L’organisation des championnats des ligues ;
La redynamisation du championnat des jeunes en collaboration avec des structures partenaires ;
La redynamisation du football féminin ;
L’évolution du championnat vers un statut professionnel.
L’appui à l’organisation des compétitions scolaires et universitaires ;
Le réajustement du calendrier national sur le calendrier international ;
La promotion de l’actionnariat dans les clubs.
Les actions précitées permettront à coup sûr d’aboutir à la mise en place des équipes de valeur, notamment en ce qui concerne :
une équipe nationale A ;
une équipe nationale Espoirs ;
une équipe nationale Junior ;
une équipe nationale Cadette ;
une équipe nationale Minime ;
une équipe nationale féminine.
Dans notre politique, nous développerons un effet de synergie entre les responsables des ligues et les inspections de jeunesse et sport afin de faire des lycées et collèges des viviers de ces diverses catégories d’équipes de jeunes.
L’équipe Nationale scolaire et universitaire ne sera pas en reste et permettra de disposer de joueurs à la tête bien faite.
L’instauration d’une Direction technique dotée de moyens adéquats devrait permettre une éclosion des talents.
Par ailleurs, la création d’une Ligue Nationale du Football Féminin (LNFF) devrait également être favorable à l’éclosion du football féminin.
IV. Renforcer les capacités du potentiel humain et technique
Notre action consistera à :
Réorganiser l’administration de la FTF ;
Moderniser les licences par l’informatisation et la numérisation ;
Organiser des cours et des séminaires de formation à l’attention des acteurs de football (dirigeants, entraineurs, arbitres, etc …)
Organiser des stages de formation des arbitres, des journalistes, des médecins, des kinésithérapeutes et autres ;
Faire la promotion d’un grand nombre d’arbitres togolais au niveau africain et mondial ;
Encourager la promotion des écoles ou académies de football ;
Etudier et définir les voies et moyens de prospection et de sélection de l’élite footballistique ;
Promouvoir et développer le football des minimes, des cadets, des juniors et le football féminin par l’organisation des compétitions nationales et internationales ;
Soutenir tout projet d’organisation et d’éducation des supporters.
V. Renforcer les infrastructures et les équipements
Il s’agira de :
Réhabiliter ou rénover les stades en concertation avec les Autorités administratives ;
Doter les diverses ligues de bureaux, d’équipements et matériels sportifs.
La mise en place des infrastructures permettra de réactiver le projet de candidature du Togo pour abriter la CAN 2025 /2027 qui pourrait servir de base de départ pour la mise à la disposition de la jeunesse togolaise d’autres stades de grande classe.
A terme, notre action consistera à agir pour améliorer la qualité des infrastructures afin de favoriser une bonne pratique du football sur des pelouses et dans des enceintes dignes de ce nom.
VI. Planifier l’organisation des compétitions et matches internationaux et clarifier le cadre des récompenses et des sanctions
Notre action consistera à :
Respecter le calendrier des compétitions internationales ;
Fixer les conditions d’organisation des compétitions au plan national ;
Elaborer une grille de paiement des primes dues aux joueurs ;
Sur la base de ce barème prédéfini, fixer toutes les modalités de payement de ces primes et établir les garanties de leur stricte application ;
Réglementer et clarifier les questions relatives aux subventions des ligues, des clubs de D1, D2, D3 et au transport et indemnités des arbitres et des officiels ;
Etablir pour chacune de ces compétitions un programme et un budget à soumettre à priori à l’approbation des autorités publiques ;
Définir par le truchement d’une commission ad hoc le cahier de charges de l’entraîneur de l’équipe nationale et les conditions de son recrutement ;
Etablir des calendriers fermes pour les championnats nationaux ;
En déterminer par avance les contraintes et le planning d’exécution de manière à éviter le stress, l’improvisation, l’impréparation, les retards d’avion, les problèmes de regroupement de joueurs, de la désignation du sélectionneur …. etc.
VII. Prévenir et combattre la violence sous toutes ses formes
Notre action consistera à prévenir la violence sous toutes ses formes à l’intérieur et à l’extérieur des stades par :
La promotion d’une véritable campagne de sensibilisation sur le FAIR
PLAY ;
L’organisation de stage de formation et de sensibilisation de supportes ;
L’institution d’un prix récompensant les supporters exemplaires ;
Le renforcement des dispositifs sécuritaires avec comme objectif « tolérance zéro » pour toute violence sur les stades ;
VIII. Doter la FTF d’outils de gestion des ressources financières suivant des règles de transparence
Nous envisageons mettre en place les procédures financières qui serviront à :
L’élaboration du budget général et les budgets de financement de toutes les activités de la FTF ;
La mobilisation des ressources pour le financement des programmes
la gestion des cotisations, des primes et des ristournes ;
La gestion, le suivi et le contrôle de toutes les opérations liées à la gestion du patrimoine ;
Au règlement régulier des charges inhérentes à l’administration (salaires, factures d’eau et d’électricité, frais d’entretien …etc.).
Dans l’ensemble, nous instaurerons un système de reddition de comptes et de restitution de l’ensemble des activités.
Une autre préoccupation essentielle relève de la recherche de financement. A l’exemple de ce qui se fait dans certains pays de la sous-région, priorité sera donnée à un ou plusieurs sponsors à même d’assurer un financement minimal pour sécuriser les activités.
IX. Définir avec les pouvoirs publics une politique plus engagée et plus valorisante du football au Togo
Pour la reconstruction et le développement du football togolais, nous envisageons de :
Définir avec les pouvoirs publics une politique de revalorisation par une implication plus grande des plus hautes autorités dans l’accompagnement des activités footballistiques ;
Faire de la Coupe du Togo un événement de portée nationale, sous l’instigation du Chef de l’Etat ;
Définir avec l’Etat les conditions de subvention suffisantes pour les clubs et les ligues ;
Amener le Togo à se porter candidat pour l’organisation de la CAN 2025 ou à défaut 2027, avec tout ce que cela exige comme mesures d’accompagnement.
En définitive, la mise en œuvre de ces dispositions va insuffler au football une nouvelle dynamique, un sursaut de fierté nationale qui va induire une synergie de toutes les forces culturelles, sociales, économiques et politiques désormais fédérées et unies pour relever un seul défi : la restauration de l’honneur et de la dignité de la Nation togolaise à travers son football.
La liste « LA SOLUTION» à travers ce programme d’actions, nourrit l’ambition de faire renaître le football togolais de ses cendres si les acteurs lui en donnaient l’opportunité. La FTF, sous la conduite de la liste « LA SOLUTION » verra un jour nouveau, avec UNE NOUVELLE VISION, DE NOUVELLES MISSIONS, UNE NOUVELLE VOIE suivant sa boussole trilogique :
Collégialité – Pragmatisme – Excellence.
NOUS VOUS EN FAISONS LE SERMENT !
La Compétence au service du football est notre ‘
SOLUTION
LA LISTE EST COMPOSEE COMME SUIT:
Président: DOBOU Gerson
1er Vice-Président: AMADOU Nourredine
2e Vice-Président: MABLE Kodjo Mathieu
MEMBRES:
AMETODJI Yaovi Michel
NOUGBLEGA Akouété Pierre
KOUETE Nicoué Zepp
ADJODO Kossi Jeannot
Mme GABIAM Esther
KATAGNA Essodina
MASSEGBE Bertrand
AMUZU Guillaume
EZE Tomédégbé

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *