Campagne Electorale :Faure Gnassingbé s’est rendu à Glei et Ntivou deux localités situées dans L’OGOU

Journée marathon ce samedi 18 avril 2015 pour le candidat du parti UNIR, Faure Essozimna Gnassingbé. Il a animé un grand meeting à Glei localité située à 135 kilomètres de la capitale togolaise.

Faure GNASSINGBÉ a été  accueilli à sa descente de l’hélicoptère par une immense foule avec à sa tête  l’ancien premier ministre Koffi Sama, et le nouveau Arthème Seleagodji Ahoomey-Zunu.

Dans son allocution , le chef canton de Glei, Holou Kokou Akomedi VIII a remercié le chef de l’Etat pour le choix porté sur leurs localités. Il a aussi remercié Faure Gnassingbé pour avoir permis la libération des élèves arrêtés après la manifestation avec les forces de l’ordre à Glei.

Le porte – parole des populations de son côté a rappelé à l’assistance les réalisations de Faure Gnassingbé dont la gratuité de l’enseignement préscolaire qui a permis l’augmentation du taux de scolarisation de la jeune fille.Des doléances concernant l’alimentation en eau potable, la construction d’un grand marché à Glei, les pistes rurales et l’électrification du canton de Ntivou ont été été également soumises au candidat FAURE. 

Faure Gnassingbé dans son message a annoncé que l’année ne sera pas blanche au Togo et que toutes mesures seront prises à cet effet. Il a convié la population à préserver la paix et la cohésion sociale.

« L’élection a un enjeu important et il faut mettre toutes les chances du côté du peuple. Les élections ne doivent pas entraver le travail que nous sommes en train de réaliser. Nous devrons continuer par faire la campagne dans la paix et voter dans la tranquillité. » a déclaré Faure Gnassingbé.

Le candidat du parti UNIR en réponse aux doléances des populations a indiqué  que des efforts seront faits pour améliorer l’accès au service de santé, la construction des pistes rurales, l’accès à l’eau potable et l’électrification des zones rurales.

« Les besoins qui reviennent sont les besoins en eau potable, en service de santé, en ponts et tout ce qui peut contribuer à l’amélioration des conditions de vie des paisibles populations et par rapport à l’électrification, Il reste 146 cantons à électrifier sur les 492 que compte le Togo et nous faisons en sorte qu’à court et moyen terme nous puissions combler ce retard donc il n’y a pas de temps à perdre. Nous avons et 13.000 classes à construire encore pour éviter que nos enfants suivent des cours dans des conditions difficiles. Nous avons encore  à améliorer l’accès à l’eau potable pour que cela puisse être disponible à l’ensemble de la population » a-t-il souligné. 

Fort de ces défis majeurs, le candidat du parti présidentiel a expliqué que c’est pour cela que le Togo doit réussir cette échéance importante à travers des élections transparentes et démocratiques.

Faure Gnassingbé a insisté sur la stabilité politique qui doit règner au Togo pour continuer la marche du progrès car :

« Ces problèmes évoqués n’épargnent aucun militant d’aucun parti politique que vous soyez militant d’UNIR, ANC, ADDI ou du CAR. Si vous vivez dans certains cantons ou villages du Togo vous êtes face à ces problèmes » a déclaré Faure Gnassingbé.

Il a enfin plaidé pour une électiFB_IMG_1429368191285on réussie au Togo pour que le peuple togolais puisse fêter dans la joie la fête de l’indépendance.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *