TOGO/FNFI : Quelques bénéficiaires des produits APSEF, AGRISEF et AJSEF témoignent…

En bientôt trois années de mise en œuvre des différents produits du FNFI, il est aisé de mesurer tout l’impact de cet instrument financier sur la vie des différents bénéficiaires. Il est clair et les résultats le démontrent que le FNFI a des effets directs et induits sur le développement à la base et sur la lutte contre la pauvreté.
Prenons quelques exemples
Le Produit ‘’Accès des Jeunes aux Services Financiers ‘’ (AJSEF) est un produit spécialisé de deux cycles de 300.000 FCFA destiné aux jeunes artisans en fin d’apprentissage et ou en activités (tout corps de métier et diplômé sans emploi porteur d’idées dans les domaines de la transformation et des services TIC.)

Plus de 12.000 personnes en sont bénéficiaires depuis le lancement du produit en Mars 2015.
Au nombre des bénéficiaires du Produit AJSEF, TEBIE Pawiliniyé que nous avons rencontré à Kara (Préfecture de la Kozah, à 420 km au Nord de Lomé).
Dans son usine de fabrication de savon, ce jeune entrepreneur partage avec joie son expérience. ‘’Après ma formation en fabrication de savons, je manquais cruellement de moyens pour ouvrir un atelier et poursuivre mes activités.
C’est ainsi qu’une amie m’a parlé du FNFI et m’a conseillé de constituer un groupe solidaire avec mes ainés et de me rendre à CEF-MF Kara, une institution de microfinance partenaire du FNFI. Le groupe solidaire de 4 membres constitué et après des séances de formation en éducation financière, gestion de crédit et gestion de micro entreprise, j’ai eu accès au crédit AJSEF en Février 2016 d’un montant de 300.000 Fcfa. Avec ce montant, j’ai ouvert mon usine de fabrication de savon et je me suis équipé. Aujourd’hui, je suis maître de mon destin et je fabrique du savon antiseptique jaune et du savon liquide’’, nous confie le jeune homme, la trentaine environ, avec un sentiment d’avoir gagné le pari de son devenir.

Quand on aborde la question de remboursement du crédit qu’il a reçu, c’est avec un ton rassurant qu’il nous répond. ‘’ J’ai bien compris le message que passe en boucle le FNFI et les Institutions de microfinance. Le crédit AJSEF est un crédit en deux cycles et l’accès au second cycle est conditionné par le remboursement harmonieux du premier. Je suis en règle dans mes remboursements et très bientôt je finirai dans l’espoir d’avoir accès au second cycle pour consolider mon entreprise’’

Le Produit ‘’Accès des Agriculteurs aux Services Financiers (AGRISEF)’’ enregistre également de très bonnes performances. Ici à Kara comme dans les autres régions du pays, les bénéficiaires du Produit AGRISEF sont heureux de leurs travaux.
C’est le cas de KPAKPABIA Thomas qui réside à Kara depuis plus de quatre décennies. ‘’Je suis agriculteur résident à Kpenzindè, un canton de la région de la Kara. Avec les difficultés financières que j’éprouve, je n’étais plus en mesure d’engraisser mon champ comme il se devait. Sur informations périodiques du bout des ondes, j’ai décidé d’aller vers MUFEC Kara, une institution de microfinance partenaire du FNFI pour me renseigner sur le Produit AGRISEF du Fonds. Désormais bien informé sur ce produit, ma coopérative agricole a suivi toutes les étapes nécessaires pour l’octroi du crédit. En Juin dernier, j’ai obtenu un crédit de 100.000 F CFA et j’ai pu acheter des sacs d’engrais en grande quantité pour mon champ de maïs. Aujourd’hui, grâce à ce crédit, j’ai à ma disposition deux champs à kpenzidè, et comme prévisions, je compte obtenir à la fin de la saison plus de 18 sacs de mais’’, nous confie le jeune agriculteur fier de son parcours.
.
Le produit de base du FNFI, le produit générique APSEF, ‘’Accès des Pauvres aux Services Financiers’’ (Produit de 30.000 F pour le premier cycle, 40.000 pour le second et 50.000 pour les deux derniers cycles) a apporté une vraie évolution socio économique dans la vie de plus de 500. 000 femmes et hommes (surtout des femmes, 90%). Ces femmes pratiquent de petites activités génératrices de revenus qui leur permettent d’avoir le minimum vital et de prendre en charge les frais scolaires.

ATAKORA Essossimna est heureuse de faire partie des bénéficiaires APSEF. Membre d’un Groupement de femmes à Leziyo, quartier périphérique de la Kozah bénéficiaire depuis Mars 2016 du crédit APSEF, ATAKORA Essossimna gère aujourd’hui une boutique d’alimentation générale. ‘’ Je gère une boutique de produits alimentaires et divers. Grace à mes recettes quotidiennes, je parviens à subvenir aux besoins élémentaires de mes enfants. J’ai remboursé le premier cycle du crédit et je suis dans l’attente du second’’, nous confie
t-elle.

En rappel, le FNFI fonctionne selon le principe du faire-faire par la cooptation de 26 institutions de microfinance (Prestataires de Services Financiers PSF) sélectionnées suivant les critères BCEAO et couvrant l’ensemble du territoire national pour refléter la volonté du FNFI d’être un programme au service de tous les togolais et offrir des services variés dans les zones les plus reculées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *