Togo: Des armes obsolètes détruites à l’occasion de la Célébration de la Journée internationale de la paix

l’Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 55/282, en date du 7 septembre 2001, a décidé que la Journée internationale de la paix serait observée chaque année le 21 septembre.
La Journée internationale de la paix serait une journée mondiale de cessez-le-feu et de non-violence. Force est de constater que tout le pays dans le monde entier devrait renforcer le système de la sécurité collective et d’assurer qu’on est capable de faire face aux menaces actuels.
Pour marquer cette journée au Togo, la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères (CNLPAL) a procédé ce matin au champs de tirs d’agoegnivé, à la destruction des armes obsolètes saisies par les forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leurs missions respectives.
Le ministre de la sécurité et de la protection civile le gal Yark Damehame présent à la cérémonie a appelé la population Togolaise à œuvrer pour une Nation forte dans le cadre de cette Journée internationale de la paix. Et aussi que le gouvernement Togolais entend poursuivre les efforts visant à assurer la sécurité humaine et à consolider durablement la paix.
« En procédant à la destruction des armes qui constituent l’instrument privilégié pour commettre les violences de tout ordre, le Togo réaffirme son engagement à la lutte contre l’insécurité sur l’ensemble du territoire national. C’est dire en d’autres termes que la sécurité constitue une préoccupation majeure pour le Togo qui sous le leadership éclairé du chef de l’Etat son excellence Faure Essozimna Gnassingbé reste intimement liée aux grandes valeurs qui sont entre autres la tolérance, la non-violence et le développement durable  » a souligné le président de la CNLPAL le Cre divisionnaire Teko Koudouovoh dans son mot de bienvenue. Le président de la CNLPA a réaffirmé son sentiment de gratitude à l’ensemble du système des nations unies au Togo, au centre régional des nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique et au gouvernement japonais pour l’appuie inestimable qu’ils ont apporté à notre pays dans le cadre du projet d’assistance au marquage des armes, à la réhabilitation des magasins et à la gestion physique dont une composante a trait à la destructions des armes obsolètes.
Aujourd’hui, la paix fait face à un nouveau danger : l’urgence climatique, qui menace notre sécurité, nos moyens de subsistance, notre vie. C’est pourquoi cette année la Journée internationale de la paix est placée sous le thème « de l’action climatique. »
Il est a rappelé que cette cérémonie de destruction des armes obsolètes s’est déroulée en présence du coordonnateur résidant du système des nations unies au Togo, du préfet d’ Agoenyivé, des officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité et des chefs traditionnels.
ELOM AZIAMAGNON WORLD

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *